janv. 30, 2019

Atteindre des niveaux de performance supérieurs en remplaçant le poste de concassage primaire

La carrière Laborde dans les Pyrénées-Atlantiques est une affaire de famille produisant 250 000 tonnes de granulats par an. Une collaboration qui dure depuis plus de 25 ans entre Metso et Laborde, l’entreprise a décidé de remplacer l’ensemble de son poste primaire. Ce nouveau poste primaire a permis une augmentation globale de la production et du nombre de produits commercialisables, et une amélioration de la qualité et de la propreté des produits. La modernisation du matériel a permis un gain de temps précieux lors des opérations de maintenance, tout en assurant une sécurité optimale.

C’est au cœur des Pyrénées-Atlantiques (64), à moins d’une heure de route de Pau en remontant la vallée de l’Aspe en direction du Parc National des Pyrénées, que se trouve la carrière exploitée par la société familiale Laborde. Situé sur la commune d’Oloron-Sainte-Marie, le site est constitué d’un gisement de calcaire urgonien. Cette roche dure, obtenant respectivement 21 et 16 aux tests de Los Angeles et Micro-Deval, présente des caractéristiques idéales à la fois pour des applications routières et béton.

La carrière produit annuellement 250 000 tonnes de granulats, dont une bonne moitié pour satisfaire les besoins des deux autres activités de l’entreprise : fabrication de béton et terrassement et travaux publics. Reprise en 1971 par leur père afin de relancer l’exploitation d’une carrière en sommeil, sa gestion est à présent partagée entre deux frères, Guy et Francis Laborde. C’est Francis et son fils Guillaume qui se consacre aux activités carrière et béton, pendant que son frère Guy Laborde et ses fils Mathieu et Romain s’occupent de l’activité terrassement et travaux publics.

Une confiance qui s'inscrit dans le temps

En 1991, Francis Laborde a décidé de tenter l’aventure avec la société METSO en investissant dans un concasseur à percussion primaire Nordberg®NP™1315™. Après plus de 25 ans d’entière satisfaction, celui-ci renouvelle sa confiance en Metso et décide de remplacer cette fois-ci l’ensemble de son poste primaire.

Ce poste primaire est constitué d’un alimentateur à tiroirs-extracteur DET 10-38 surmonté d’une trémie primaire de type caisse à pierres, et suivi d’un scalpeur VG 527-2V. Celui-ci alimente à son tour un broyeur à percussion NP™1313™ avec assistance hydraulique au réglage. Les produits issus du broyeur sont conduits vers un crible CVB 202™ de 9m². L’ensemble des produits est acheminé par des convoyeurs à bande de type convoyeurs Nordconveyor.

Mis en route fin 2017, ce poste primaire permet à présent la production de 5 produits différents allant du 0/20 mm au 30/120 en passant par 0/31,5, 0/63,5 et 0/120 mm en une seule étape de concassage et de criblage.

Optimiser pour l'avenir

Ce nouveau poste primaire a permis une augmentation globale de la production et du nombre de produits commercialisables, et une amélioration de la qualité et de la propreté des produits. Les gains en termes d’efficience sont incontestables, et cela ne s’arrête pas là. Outre l’accroissement des performances énergétiques, la modernisation du matériel a permis un gain de temps précieux lors des opérations de maintenance, tout en assurant une sécurité optimale.

La simplicité des opérations de maintenance sur le broyeur NP1313 ainsi que l’espace de travail important entre les étages du crible CVB 202 a été un élément déterminant dans le choix du matériel.

Francis Laborde, très attaché aux enjeux de la sécurité, peut se féliciter de l’aboutissement de ce projet mené en étroite collaboration avec la société Metso. Tout a été pensé afin d’offrir les meilleures conditions de sécurité au personnel de son entreprise : l’assistance hydraulique pour le réglage du broyeur, le système de glissière pour accéder à l’intérieur du crible, l’outillage spécifique, ou encore la position des passerelles jusqu’à celle de chaque bouton d’arrêt d’urgence.

De plus ce projet a permis de repenser l'installation en valorisant les enjeux environmentaux.

Un filtre aspirateur permet de capter les poussières à la sortie du broyeur. Un capotage métallique et des étanchéités en caoutchouc Trellex® maintiennent les poussières produites par le crible à l’intérieur de son caisson. Un système d’arrosage sur les transporteurs à bande aide à réduire l’envol de fines.

La décision de remplacer l’intégralité du poste de concassage primaire a également permis la révision de son implantation au sein du gisement. Couplée à la réalisation par la société Laborde d’une butte en enrochement, le bruit généré est fortement atténué.

Ainsi, grâce au confinement des poussières et du bruit, cette installation moderne réduit de manière considérable les nuisances que pouvait occasionner l’ancienne installation.

Encore une preuve que l’optimisation reste la meilleure équation : une meilleure production en quantité comme en qualité, de meilleures conditions de travail, un environnement davantage préservé. En somme, tout semble préparer cette affaire de famille à un avenir serein, pour une nouvelle génération de la famille Laborde.

Produits apparentés