déc. 9, 2019

Le broyeur MX3 génère près de 300 000 euros de chiffre d'affaires supplémentaire par an pour Emipesa

En raison de la nature très abrasive de la roche concassée, Emipesa, située dans l'est de l'Espagne, était confrontée à un problème de durée de vie des mâchoires de son broyeur HP200. Les experts de Metso ont enquêté sur le problème, effectué des tests en laboratoire et finalement recommandé quelques ajustements. Plus tard, Emipesa a acheté son premier broyeur de la série MX puisqu’ils étaient convaincus que le réglage automatique et la technologie multi-actions seraient bénéfiques. « Avec le MX3, nous avons atteint une capacité de production supérieure à celle attendue. La machine fonctionne très bien et génère un produit final de bonne qualité », explique Carlos Pérez, directeur général et copropriétaire d’Emipesa.

Emipesa SA est un producteur espagnol de granulats, enrobés et béton, principalement actif dans la province de Teruel, le sud de Castellón et dans les provinces voisines.

Ils exploitent trois carrières sur 100 km le long de l'autoroute A23. Les carrières «San Blas» et «Ventorrillo» produisent du calcaire et la carrière «El Poyo», un ballast siliceux.

Ventorrillo, opérationnelle depuis 2000, est la plus ancienne carrière d’Emipesa, et El Poyo, où les travaux de construction initiaux ont commencé il y a deux ans, en 2017, la plus jeune. En 2019, la société est devenue le fier propriétaire du tout dernier broyeur à cône Metso MX3™, le premier en Espagne.

Amélioration de la durée de vie des mâchoires du broyeur HP200

En 2013, Emipesa a commencé à exploiter un concasseur à mâchoires primaire Nordberg® C125™ avec marteau hydraulique Metso Rockbreaker MB352™ et un broyeur à cône secondaire Nordberg HP200™. En 2014, ils ont acheté un broyeur à cône secondaire Nordberg HP300™ supplémentaire, initialement acheté pour un gros contrat, afin de produire des granulats pour un projet routier de 15 km devant être construit entre Saragosse et Soria.

La quartzite traitée par Emipesa étant extrêmement abrasive, la durée de vie des mâchoires était très courte et obligeait Emipesa à arrêter la production pour ajuster les réglages du broyeur HP200 sept fois par jour (toutes les heures et demie). Chaque arrêt représentait 15 minutes de temps de production perdu, soit environ 100 minutes d’indisponibilité par jour et, dans le cas d’Emipesa, 16 jours par an.

Sachant que le site produit 2 000 à 2 200 tonnes de granulats par jour et qu'une tonne de granulats se vend au tour de 9 euros, le coût de ces temps d'arrêt représentait près de 290 000 euros par an de manque à gagner.

Conscient du problème de réglage d’Emipesa et de la courte durée de vie des mâchoires (les mâchoires du HP200 devraient avoir une durée de vie de 180 heures dans cette application), Metso a réalisé des essais sur la roche du client en laboratoire à l’usine Metso de Mâcon, en France. À la suite de ces tests, Metso a recommandé à Emipesa de réduire la vitesse du concasseur de 850 à 700 tr / min.

Maintenant, la durée de vie des blindages du HP200 est d’environ 180-190 heures et la capacité du broyeur est même plus grande. Ceci a confirmé et même légèrement dépassé les estimations de laboratoire effectuées par Metso. Le problème de devoir ajuster les réglages 7 fois par jour demeure cependant.

Lorsque le moment est venu pour la société de produire du 4-10 pour un projet de construction de routes, Emipesa a fait appel à Metso et à ses concurrents pour résoudre le problème du réglage. C'est à ce moment-là que les discussions ont commencé autour d'une technologie capable de combiner les principes de fonctionnement des broyeurs à cône Nordberg HP et GP.

Emipesa était convaincu qu’ils n’auraient pas à régler le broyeur toutes les heures et demie si cet ajustement devait se faire automatiquement. Le broyeur MX Metso multi-actions était encore au stade du prototype lors des discussions avec le client, et il a choisi d’attendre la sortie officielle du broyeur.

Production de granulats en continu sans arrêt pour le réglage du broyeur

Emipesa a finalement décidé d'acheter la première série MX en 2019. Au moment de notre visite de la carrière, l'entreprise utilisait la machine depuis environ 4 semaines (100 heures). L'opération de concassage fonctionne maintenant sans arrêts inutiles, car les réglages peuvent maintenant être effectués pendant le fonctionnement de la machine. La capacité globale du MX3 est supérieure aux prévisions. Il ne reste plus qu’à déterminer le meilleur réglage pour produire le moins de fines possible.

Aux côtés du broyeur à cône MX3, l’installation ultramoderne de la carrière d’El Poyo utilise donc encore le concasseur à mâchoires primaire Nordberg C125™, le broyeur à cône HP300 et un crible Metso CVB2060™. Deux tiers des granulats de quartzite produits sur le site sont ensuite utilisés dans le béton et l'enrobé pour la construction régionale et les travaux d'infrastructure routière, le dernier tiers étant transformé en ballast pour les projets ferroviaires nationaux et régionaux.

A côté de la nouvelle usine, Emipesa El Poyo possède une petite installation de concassage séparée pour des produits spécifiques. Cette installation comprend un concasseur à percussion Barmac® B8100™ et un HP200, tous les deux achetés d'occasion. Ils sont utilisés pour produire du sable de 0 à 4 mm et d'autres fines de granulats spécifiques. Ils seront bientôt intégrés dans l'installation moderne. Avec toutes les machines intégrées dans la même installation, le client sera en mesure de réduire la quantité de fines non-vendables actuellement produites.

Implantation compacte et bien pensée pour une installation complète de concassage, criblage et lavage

La conception et l'ingénierie de l'usine d'El Poyo ont été entièrement réalisées en interne par Emipesa. M. Pablo Perales, ingénieur expert et gestionnaire de l’activité granulats, a vraiment réfléchi à tous les aspects du processus de concassage et de criblage et a été en mesure d’installer cette usine à haute performance sur une très petite surface.

« Le projet de la nouvelle usine a été créé en 2011. Sa conception est basée sur notre expérience de traitement de cette roche spéciale et sur la dernière technologie de Metso », explique Perales. « Cette installation entièrement faite sur mesure, intègre toutes mes réflexions et mes souhaits, tels qu'un bon accès à l'installation, la hauteur des convoyeurs et la facilité de transport des produits sur le site. Metso nous a pleinement soutenus dans nos choix. »

La nouvelle usine est contrôlée par un iPad ou un smartphone à l'aide d'un logiciel co-conçu par Emipesa et une société de conception de logiciels basée à Teruel. Cela permet à Perales et à ses collègues de surveiller de très près la production et d’ajuster facilement les vitesses et les niveaux de débit afin de répondre à l’évolution de la demande. Elle permet également une réponse plus rapide à tous les problèmes de production.

Le MX3 a dépassé les attentes initiales

« Nous avons atteint une capacité de production supérieure à celle attendue du MX3. La machine fonctionne très bien et génère un produit final de bonne qualité. », explique Carlos Pérez, directeur général et copropriétaire d’Emipesa. « J'ai appelé Metso et demandé un broyeur à cône facile à régler sans devoir arrêter la production. Après quelques mois de discussions, ils m’ont dit qu'ils avaient un prototype du MX3 disponible à l’essai. J'ai apprécié sa technologie multi-action, avec son piston automatisé et son bol rotatif. Nous avons établi une relation de confiance et étions certains du succès de cette machine dans notre application. Les résultats étant au rendez-vous, j'ai acheté la machine.

 « Nous aurions pu acheter une machine concurrente moins chère et disponible plus tôt, mais je ne le voulais pas car je suis extrêmement satisfait des machines Metso et du support que je reçois et je savais depuis quelque temps déjà que la nouvelle technologie allait bientôt arriver sur le marché », conclut Carlos Pérez.

Le prochain défi consiste à recouvrir tout le bâtiment de murs isolés et à installer des systèmes de traitement de la poussière nécessaires afin de protéger les employés et les habitants du village voisin.

Pourquoi le broyeur MX™ améliore considérablement la productivité

Produits apparentés